Recherchés : des cerveaux, des cerveaux, encore des cerveaux!

Des chercheurs du monde entier utilisent les échantillons cérébraux de la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada.

Ils observent le cerveau des personnes ayant souffert de maladie mentale ou de troubles neurologiques (par exemple, la maladie de Parkinson) et le compare aux échantillons provenant de cerveaux sains. Ce type de recherche permet aux scientifiques de poursuivre les connaissances sur les maladies mentales – ce qui se traduit par des traitements améliorés et de meilleures méthodes de prévention.

Le lègue du cerveau est un ultime don précieux qui aide à avancer la recherche scientifique et donne espoir aux générations futures. Les chercheurs ont besoin autant du cerveau de personnes ayant souffert de maladie mentale que de cerveaux sains pour fins de comparaison.

Le don du cerveau n’est pas compris dans le don des organes consenti à l’endos de la carte d’assurance maladie. Il n’est pas compris non plus quand vous faites don de votre corps à l’université.

Si vous désirez faire le don ultime et léguer votre cerveau à la recherche pour aider les scientifiques à démystifier les troubles mentaux et neurologiques, veuillez appeler 514 761-6131, et appuyez sur 0 pour demande la banque de cerveaux, ou visitez le site Web :
http://www.douglas.qc.ca/page/donner-son-cerveau

La Fondation remercie Bell Canada pour son investissement de deux million de dollars dans la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada. Ce don est le plus important jamais verse à un institut en santé mentale au Québec par une entreprise privée.

Pourquoi donner ?

« Ma mère a six sœurs qui toutes ont développé la maladie d’Alzheimer. J’ai été à même de constater les effets dévastateurs de la maladie mentale sur toute la famille. J’ai été en santé toute ma vie et je ferai don de mon cerveau parce que je veux aider d’autres personnes qui n’ont pas eu ma chance. »
Manon-Lucie Sirois, donatrice et bénévole


[Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada - Dépliant]


[Le don de Bell Canada]